• Cultura s'incruste

    Cultura s’est implanté en zone commerciale Nord le 20 septembre 2017. 2 mois plus tard, le 22 novembre, le voici invité en ville, au Carré Plantagenet ; ça n’a pas traîné.

    La toile d’araignée de Cultura se développe à grande vitesse en France : 85 magasins dans les «zones», et ce n’est pas terminé.

    Les libraires indépendants du centre-ville du Mans (Doucet, Thuard, Bulle, Siloë, La clé de vie) ont écrit à la ville du Mans pour exprimer leur colère. À l'origine de cette colère : le partenariat de la municipalité avec un événement organisé par l'enseigne Cultura. Il s'agit d'une rencontre au sein du Carré Plantagenêt.

    « Nous vous rappelons que cette grande surface commerciale exerce son activité sur un modèle implanté en zone périphérique qui ne supporte donc pas les charges (immobilières et fiscales notamment) qu'assument les librairies indépendantes. Mettre à disposition les infrastructures de centre-ville et la communication institutionnelle de l'agglomération au profit de ce type d'opérateur aboutit à générer une distorsion de concurrence parfaitement illégitime », indiquent notamment les libraires.

    Le maire du Mans dit ne pas avoir été mis au courant. «J'ai hurlé quand j'ai découvert ça, il y a 48 heures. Je suis complètement contre ce partenariat et j'ai demandé que l'on enlève le sigle de la ville, mais c'était trop tard. Je comprends la colère des libraires. Ce n'est pas le rôle de la ville de faire la promotion d'un événement de la périphérie».

    Mais comment le logo de la ville du Mans s'est-il retrouvé associé à l'événement ? «C'est un malencontreux concours de circonstance», prétend M. Hubert, président de l'association de la 25e Heure du livre, qui reconnaît l'erreur. «Le logo de la ville a été mis alors qu'il ne devait pas se trouver là». (sic)

    Il  estime cependant que son partenariat avec Cultura a tout lieu d'être. «Cela permet aux lecteurs manceaux d'aller à la rencontre d'auteurs qu'ils n'auraient pas forcément l'occasion de voir», indique M. Hubert qui en rajoute une couche et se dévoile : «Il n'y a pas lieu de polémiquer. Cultura fait désormais partie du paysage culturel local». L’aveu !

    A quand Cultura invité au Salon du livre ? Et Auchan qui propose également des livres ? Allez, les libraires, poussez-vous ! Dégagez !

    (Source principale: le Maine libre, 23 novembre 2017)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :