• Reportage Maison d'Arrêt

    Le 14 janvier 2010, à la demande du Père Michel, ancien aumônier de la Maison d'Arrêt, le photographe Bernard Larvol effectue un reportage des lieux, vides de ses occupants depuis 4 jours.

    Bernard Larvol a bien voulu m'autoriser à publier des extraits de son travail.

    Reportage exceptionnel. Pour l'Histoire.

    Photos légendées par le PèreArrêt sur images Michel.

     

     

     

     

    Reportage exceptionnel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • maison, d'arrêt

    Quand j'ai appris que la Maison d'Arrêt du Mans allait être démolie, mon sang n'a fait qu'un tour. Ma prison! Un lieu dans lequel j'ai été enseignant de 1979 à 1991. En réalité, il s'agit d'une démolition partielle, une partie est conservée. L'ensemble est passé aux mains avides de la société Kaufman & Broad créée en 1957 à Détroit (!) qui va notamment construire une tour d'habitation de 12 étages. Dépassera-t-elle en hauteur la chapelle de la Visitation?

    maison d'arrêt 2maison d'arrêt 3

     

    maison d'arrêt 4

    Le bâtiment de la détention (l'ensemble des cellules)

     

    maison d'arrêt 5

    Tian, artiste urbain, a habillé le portail de son talent.

    Hommage à Angela Davis, emprisonnée en 1971.

    maison d'arrêt 6maison d'arrêt 7maison d'arrêt 8maison d'arrêt 9

    Une salle de l'ancien tribunal. Les magistrats dominent justiciables et avocats. De même il faut gravir de nombreuses marches pour accéder à un tribunal.

    Le nouveau maître des lieux.

    A partir de ce poste (derrière les grilles), le surveillant observe les détenus dans la cour de promenade aujourd'hui envahie par la végétation. Au-dessus, filet anti-évasion.

    Un exemple de décoration réalisée par un détenu à l'intérieur de la chapelle.

    15 ans de re(clusion) pour viol. Graffiti sur le mur de la souricière, passage entre la prison et le tribunal.

    Par la porte du fond arrivent les détenus qui vont se rendre au tribunal. Le bâtiment de la détention (les cellules) se situe en effet à gauche de cette porte. Si on prend à droite, on se dirige vers la... sortie, après avoir franchi 5 portes.

    Dans cette galerie, à gauche, entrée de la bibliothèque, puis celle de l'école et enfin celle des ateliers.

    Dans les années 80, devant 50 détenus, un concert eut lieu dans cette galerie avec Miguel Angel Estrella, pianiste argentin torturé sous la dictature en 1976; en prison il s'entraînait sur un clavier en carton pour récupérer l'usage de ses doigts partiellement écrasés par ses tortionnaires. Avec également Una Ramos, fameux flûtiste bolivien, et deux jeunes guitaristes français.

    L'école: c'est le terme employé en prison même si elle ne comporte qu'une classe. L'ex-maître du lieu.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique